Bx Stanisław Mysakowski, prêtre et martyr († 1942)



BBx Stanisław Mysakowski et Franciszek Roslaniec
Prêtres et martyrs († Dachau 14 oct.1942)

Martyrologe Romain : Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, les bienheureux martyrs Stanislas Mysakowski et François Roslaniec, prêtres, l’un de Lublin, l’autre de Radom. Arrêtés pendant l’occupation de la Pologne par le régime nazi, ils furent déportés et envoyés à la chambre à gaz, près de Linz.

Prêtre polonais du diocèse de Lublin, Stanisław Mysakowski était catéchiste et dévoué aux œuvres de miséricorde envers les pauvres, les personnes âgées ou handicapées. Le 17 novembre 1939, il fut arrêté, comme des centaines d'autres prêtres catholiques, seulement en raison de son sacerdoce. Le 27 novembre, sans autre forme de procès, il fut condamné à mort et déporté tout d'abord au camp de concentration de Sachsenhausen, puis à Dachau. Le 14 octobre 1942, à bout de forces, il fut désigné pour un de ces fameux 'transports des invalides', qui signifiaient la mort dans la chambre à gaz. « C'était l'un des rares prisonniers du camp à sauver les captifs de l'avilissement et de la déshumanisation, par sa seule force spirituelle », témoigne un survivant.

Prêtre polonais du diocèse de Sandomierz, aujourd'hui Random, Franciszek Roslaniec était homme de foi, théologien et bibliste renommé. Il enseignait à l'université de Varsovie. Son rayonnement spirituel et intellectuel lui valut d'être arrêté dans les premières semaines de l'occupation de la Pologne par les troupes du Reich, le 12 novembre 1939, et il fut déporté au camp de concentration de Dachau, en Bavière. Là encore, il servit d'exemple de fidélité aux vérités de l'Évangile, et d'imitation du Christ dans sa Passion. Quelques mois avant sa mort, il écrivait à ses amis : « Maintenant, je comprends toujours davantage et je suis toujours plus convaincu que la chose la plus belle, et la plus importante, et en même temps la plus difficile, c'est la prière du Christ au jardin des Oliviers : " Père, que ta volonté soit faite " ! Je m'efforce de répéter cette prière chaque jour, dans le Notre Père, avec une conviction profonde, et une foi vivante, et je cherche à demeurer étroitement uni au Christ. » Épuisé par les maladies, il fut assigné au " transports des invalides ", et fut conduit à la chambre à gaz, où il mourut, le 14 octobre 1942.

Stanisław Mysakowski et Franciszek Roslaniec ont été béatifiés le 13 juin 1999, avec 107 autres martyrs de la Seconde Guerre mondiale, sur la place Józef-Piłsudski (Varsovie), par saint Jean-Paul II (Karol Józef  Wojtyła, 1978-2005), lors de son voyage apostolique en Pologne (5-17 juin 1999).



©Evangelizo.org




©Evangelizo.org 2001-2018